Cas n° 30 - He Depu (30 mai ’08)

JO 2008 - Pékin

vendredi 30 mai 2008 par Rédaction

En Chine, la liberté d’expression, d’opinion et d’association ne sont pas respectées.

He DepuHe Depu, 51 ans, est un chercheur universitaire qui a appartenu à la prestigieuse Académie chinoise des sciences sociales.

Il a été arrêté, le 4 novembre 2002, pour avoir publié sur Internet des articles "incitant à la subversion du pouvoir de l’Etat". Ses liens avec le parti démocratique de Chine, parti non autorisé, ont sans doute pesé dans les raisons de son arrestation. He Depu avait également signé une lettre ouverte adressée à l’Assemblée Populaire Nationale, demandant des réformes politiques, avant l’ouverture du 16ème Congrès du Parti communiste, en novembre 2002.

Victime de mauvais traitements (il a été, par exemple, maintenu immobile pendant 85 jours) et en mauvaise santé, il a été condamné 6 novembre 2003, en quelques minutes, à huit ans de prison par le tribunal intermédiaire de Pékin, suivis de deux ans de privation de ses droits politiques. Au cours de l’audience, He Depu a réclamé la démocratie, d’une voix forte, et critiqué le système politique chinois.

En 2004, il a été de nouveau maltraité et torturé. Détenu à la prison n° 2 de Pékin, il a pu s’entretenir avec le Rapporteur des Nations-unies sur la torture, Manfred Novak lors de sa visite en Chine fin 2005.

En 2007, les autorités pénitentiaires l’auraient menacé de le priver des visites de sa famille, après que sa femme, Jia Jianying ait révélé les mauvaises conditions de détention de son époux.

Le collectif Chine JO 2008 demande la libération inconditionnelle et immédiate de He Depu.

Voir également la liste des autres cas


<:accueil_site:> | <:info_contact:> | <:plan_site:> | [(|?{'',' '}) | <:icone_statistiques_visites:>
<:info_visites:>

<:icone_suivi_activite:> fr  <:icone_suivi_activite:>   <:icone_suivi_activite:>    ?    |    <:ecrire:titre_sites_syndiques:> OPML   ?

<:site_realise_avec_spip:> 2.1.13 + AHUNTSIC