Formation à la démocratie

vendredi 24 septembre 1999 par Webmestre

Bien que l’actuel gouvernement tibétain en exil soit basé sur un système démocratique, cette pratique politique est encore une nouveauté pour la plupart des Tibétains en exil qui n’ont qu’une très vague idée de ce qu’il signifie.

Le National Democratic Party of Tibet (NDPT) a organisé le 19 et le 20 septembre 1999, pour la seconde fois en un an, un séminaire principalement destiné à ses membres actifs, aux dirigeants des ONGs tibétaines et aux élèves des classes supérieures des écoles tibétaines, avec pour but d’exposer les principes et fonctionnements des différents systèmes démocratiques. M. Sonam Topgyal, le Premier Ministre tibétain, a chaudement félicité les initiatives du NDPT en précisant que la liberté d’un peuple est basée avant tout sur un système démocratique libéral, évoquant au préalable les premiers essais démocratiques initiés par le 13ème Dalaï Lama et actuellement mis en pratique par le 14ème Dalaï Lama.

Voir le document sur le système démocratique tibétain.

Plusieurs éminents lettrés indiens versés dans les sciences politiques ont tour à tour évoqué la démocratie sociale, la démocratie libérale ainsi que la politique de Mahatma Gandhi. Enfin un professeur indien s’est longuement étendu sur l’idéologie politique démocratique du peuple tibétain. Tous ont su faire preuve de beaucoup d’humour dans leurs exposés ou encore de très touchante fraternité, notamment le Pr Rajmohan Gandhi, petit-fils du Mahatma Gandhi, par ces mots : « Le peuple tibétain est notre trésor ! ».

Le Pr Rajmohan Gandhi a tout spécialement insisté sur la responsabilité des Tibétains quant à l’avenir démocratique de leur propre pays.

« Un jour le Tibet sera libre et vous serez responsables de la formation de son gouvernement et de sa démocratie. Aussi n’oubliez jamais ce qui est arrivé et arrive encore dans les pays qui ont obtenu l’indépendance depuis la seconde guerre mondiale... Il est important de préparer votre avenir. Ce n’est pas tout que de mettre les Chinois à la porte du Tibet, encore faut-il que vous ayez un système pour les remplacer après leur départ. »

Le séminaire a été honoré de la présence entre autres de M. Sonam Topgyal, Premier Ministre tibétain, du Pr Samdhong Rinpoché, président du parlement tibétain, et de M. Tenzin C. Tethong le ministre du DIIR (Département de l’Information et des Relations Extérieures).

Le Tibetan Youth Congress (T.Y.C.), représenté par son secrétaire général Pema Lhundup, a cru bon de rappeler les déceptions très amères des Tibétains devant l’apparente inaction de l’ONU. Le T.Y.C. publie par ailleurs fin octobre en France un livre de son président Tseten Norbu intitulé « La reconquête du Tibet » dont nous nous ferons l’écho dans les prochains jours dans ces pages.

Source : Correspondant Tibet Info, Dharamsala, 24 sept. 1999


<:accueil_site:> | <:info_contact:> | <:plan_site:> | [(|?{'',' '}) | <:icone_statistiques_visites:>
<:info_visites:>

<:icone_suivi_activite:> fr  <:icone_suivi_activite:>   <:icone_suivi_activite:>    ?    |    <:ecrire:titre_sites_syndiques:> OPML   ?

<:site_realise_avec_spip:> 2.1.13 + AHUNTSIC