Nouveaux avertissements des autorités chinoises à la veille de changements politiques majeurs en Chine

vendredi 19 octobre 2012 par Rédaction , Monique Dorizon

Avant que la Chine n’opère un changement de dirigeants début novembre 2012, les autorités chinoises du Tibet oriental ont émis de nouveaux avis renforçant l’interdiction des photos de Sa Sainteté le Dalaï Lama et du matériel prônant "l’indépendance du Tibet".

Le document public daté du 17 septembre 2012 a été signalé dans la localité de Rongwo [1], dans la région de Rebkong, au Tibet oriental.
Cette année la région a connu deux auto-immolations et un certain nombre de grandes manifestations contre le gouvernement chinois [2].

Selon High Peaks, Pure Earth, site Web qui a traduit la note, le message politique du document public, attirant l’attention sur des questions telles que "la division du pays", est rédigé sur un ton de préoccupation sociale, émettant par exemple des avertissements sur la mort subite à la suite d’épuisement après avoir passé trop de temps sur Internet.
Dans cet avis, les autorités chinoises déclarent que la "campagne spéciale" visant les activités illégales est menée dans le but de créer un "environnement social et culturel stable et harmonieux afin de veiller à la bonne organisation du 18ème Congrès du Parti".

Le document en trois points commence avec le renforcement de l’interdiction de vendre des photos, des vidéos et des livres du Dalaï Lama et des produits parlant de l’indépendance du Tibet.
"Les différentes entreprises culturelles et unités d’exploitation sur le marché culturel ont interdiction stricte de vendre des photos du Dalaï Lama, ou des vidéos, photos, livres, écrits, tentures et tout autre objet incitant à diviser le pays, parlant de l’indépendance du Tibet ou de diffuser des messages obscènes, pornographiques et vulgaires", stipule cet avis.
"En particulier, il leur est interdit d’imprimer les photos et les écrits ci-dessus mentionnés sans autorisation".

Le document avertit ensuite les propriétaires de cafés Internet de ne pas ouvrir au-delà des heures d’ouverture, ou de fermer leurs portes et fenêtres pendant les heures d’ouverture.
Les autorités ont en outre averti que les personnes opérant illégalement seraient sévèrement punies.

Source : Phayul, 18 octobre 2012.

Vous avez apprécié cet article ? Faites-le suivre à vos amis !

[1] Le monastère de Rongwo (Longwu en chinois) se situe dans la région de l’Amdo tibétain, près de la ville de Rebkong (Tongren ou 同仁县 en chinois).
Localiser Rongwo (Longwu) sur cette carte.

[2] Voir les articles :
- "Jamyang s’est immolé par le feu à Rebkong le 14 mars 2012", du 17/03/2012
- "Sonam Dhargye s’est immolé par le feu le 17 mars 2012 à Rongwo", du 19/03/2012.


<:accueil_site:> | <:info_contact:> | <:plan_site:> | [(|?{'',' '}) | <:icone_statistiques_visites:>
<:info_visites:>

<:icone_suivi_activite:> fr  <:icone_suivi_activite:>   <:icone_suivi_activite:>    ?    |    <:ecrire:titre_sites_syndiques:> OPML   ?

<:site_realise_avec_spip:> 2.1.13 + AHUNTSIC