Le Dalaï Lama a présidé la cérémonie officielle avant le jeûne du Losar

mercredi 22 février 2012 par Rédaction

Le dirigeant spirituel tibétain, Sa Sainteté le Dalaï Lama, a présidé tôt dans la matinée la cérémonie officielle du Losar, le nouvel an tibétain, le 22 février [1] au Tsug-la Khang, le temple principal de Mc Leod Gang, à Dharamsala. [2], suivie d’une journée de jeûne et de manifestations diverses.
Selon le bureau privé du Dalaï Lama, certains cadres indiens locaux assisteront également à la cérémonie.
Après la cérémonie qui comprendra des sessions de prières et des rituels traditionnels, les Tibétains, dirigés par les membres du Parlement en exil, commenceront une campagne d’une journée de jeûne en solidarité avec les Tibétains à l’intérieur du Tibet.
La grève de la faim d’une journée a débuté à 10h du matin avec l’interprétation de l’hymne national tibétain et l’observation d’une minute de silence en signe de deuil pour les victimes des tirs policiers et des immolations au Tibet. [3]

Selon l’Administration Centrale Tibétaine, 23 Tibétains se sont immolés par le feu [4] demandant le retour d’exil du Dalaï Lama et la liberté au Tibet. Pour la seule semaine écoulée, 3 Tibétains se sont incendiés, protestant contre l’occupation chinoise continue du Tibet.
Nangdrol, un Tibétain de 18 ans, de Dzamthang dans la "Préfecture Autonome de Ngaba" à l’est du Tibet, est mort hier immédiatement après s’être immolé. [5]

Les parlementaires observeront une session de prières suivie de la projection dans la journée de vidéos dépeignant la situation critique à l’intérieur du Tibet. La grève de la faim d’une journée prendra fin par une veillée aux chandelles dans la soirée.
Le parlement tibétain avait auparavant recommandé aux Tibétains dans le monde entier d’observer un jeûne le 22 février afin de montrer leur solidarité et leur soutien aux Tibétains à l’intérieur du Tibet.

La direction tibétaine en exil ainsi que des groupes pour les Droits de l’Homme ont exprimé leurs craintes de nouvelles immolations et d’effusions de sang alors que de nombreuses zones du Tibet continuent de rester sous une loi martiale non déclarée et que des personnels de sécurité chinois ont tiré ces dernières semaines sur des manifestants tibétains désarmés.

Source : Phayul
Traduction originale : Pema Dreulkar, sunyat.free.fr.
Corrections mineures, notes de bas de page et liens, internes ou externes, ajoutés par Tibet-info à des fins d’explication, d’illustration ou de compléments d’information.

Vous avez apprécié cet article ? Faites-le suivre à vos amis !

Share |

[1] Voir l’article "Losar, Nouvel an tibétain en 2012 : année 2139 du Dragon d’eau".

[2] Localiser Mc Leod Ganj et Dharamsala sur cette carte.

[3] Voir le programme de cette journée (en anglais)

[4] Selon les sources, entre 22 et 25 Tibétains se sont immolés depuis mars 2011 - sans oublier Tapey 2 ans plus tôt, en février 2009. Voir l’article et la carte récapitulative des immolations.

[5] Voir l’article "Après l’immolation de Nangdrol, le 19 février, des centaines de Tibétains se rassemblent", du 20/02/2012.


<:accueil_site:> | <:info_contact:> | <:plan_site:> | [(|?{'',' '}) | <:icone_statistiques_visites:>
<:info_visites:>

<:icone_suivi_activite:> fr  <:icone_suivi_activite:>   <:icone_suivi_activite:>    ?    |    <:ecrire:titre_sites_syndiques:> OPML   ?

<:site_realise_avec_spip:> 2.1.13 + AHUNTSIC