Un nouveau Tibétain condamné pour "incitation aux immolations"

vendredi 8 février 2013 par Rédaction

Un Tibétain accusé d’avoir tenté de "pousser" un moine bouddhiste à s’immoler par le feu en Chine a été condamné le 8 février 2013 à 13 ans de prison, un verdict qui s’inscrit dans une offensive des autorités pour essayer de mettre un terme à ces gestes désespérés.
Cette condamnation vient alors même que les États-Unis [1] et des groupes de défense des Droits de l’Homme, comme Human Rights Watch, ont condamné les décisions de justice à ce sujet, appelant les poursuites "sans aucune crédibilité." [2].

L’homme, identifié sous le seul nom de Phagpa, 27 ans, a été reconnu coupable par un tribunal de la province du Qinghai "d’homicide volontaire", même si le moine (Dolma Kyab, ou Drolma Je, 25 ans), ne s’est finalement pas suicidé, a rapporté l’agence Chine nouvelle.
Selon le jugement, le condamné a "endoctriné" Drolma Je, un moine du district de Rebkong [3], haut lieu de la résistance tibétaine, en le convainquant de s’immoler pour "la liberté et l’indépendance de l’ethnie tibétaine".

Une centaine de Tibétains ont ainsi tenté de se suicider par le feu depuis 2009 en Chine pour protester contre la tutelle de Pékin sur leur terre millénaire et la répression implacable de leur religion et de leur culture. La plupart sont morts de leurs brûlures [4].

Impuissante à juguler sur son propre sol cette vague de suicides, la Chine a récemment renforcé son arsenal pénal et, pour la première fois, a lourdement condamné le 31 janvier un moine bouddhiste et son neveu pour "incitation aux immolations". [5]

La police a par ailleurs interpellé cette semaine environ 70 Tibétains dans la région de Malho [6] dans le cadre d’enquêtes sur de récentes immolations. Certains sont soupçonnés d’avoir simplement favorisé la diffusion d’informations concernant un de ces suicides.

Les autorités ont par ailleurs lancé ces derniers jours dans la presse écrite et audiovisuelle chinoise une vaste campagne proposant d’offrir la "vérité" sur les récentes immolations.
Chine nouvelle a ainsi cité un grand brûlé ayant survécu à sa tentative d’immolation, qui a confié à quel point il "regrettait" son geste. La télévision nationale CCTV a de son côté consacré à la question une émission spéciale, diffusée sur ses chaînes en anglais, français, espagnol, arabe et russe, mais les régions tibétaines sont fermées à la presse étrangère, empêchant toute vérification des faits tels que rapportés par la presse officielle.

Source : AFP, Phayul, 08 février 2013.

Vous avez apprécié cet article ? Faites-le suivre à vos amis intéressés par ce sujet !

Abonnez-vous à la Lettre d’informations de Tibet-info, ou retrouvez Tibet-info sur Facebook , Twitter ou par fil RSS.

[1] Voir l’article en anglais "Calls grow for release of Tibetans convicted in self-immolation cases"

[2] Human Rights Watch indique qu’elle a reçu des témoignages sur "l’utilisation endémique de la torture, les traitements cruels, inhumains ou dégradants, et la coercition des Tibétains en détention" (Source et Rapport 2013 de HRW, pages 300 et suivantes.).
Le Centre Tibétain pour les Droits de l’Homme et la Démocratie précise de son côté que la condamnation judiciaire s’inscrit dans le contexte de la "répression implacable contre les protestations, y compris les arrestations et détentions arbitraires, l’intimidation, les incitations monétaires et de longues peines de prison"

[3] Rebkong (Tongren ou 同仁县 en chinois), est situé dans la "Préfecture Autonome Tibétaine de Huangnan (Malho en tibétain)", région tibétaine de l’Amdo et dans l’actuelle province chinoise du Qinghai. Localiser Rebkong (Tongren ou Huangnan) sur cette carte.

[4] Voir l’article et la carte récapitulative des immolations.

[5] Voir l’article "Condamnation à mort et lourde peine pour deux Tibétains accusés "d’incitation à l’immolation"", du 02/02/2013.

[6] La "Préfecture Autonome Tibétaine" de Malho (en chinois Huangnan, 黄南藏族自治州) est située dans l’actuelle province du Qinghai, autrefois région tibétaine de l’Amdo.
Localiser la "Préfecture Autonome Tibétaine de Malho" sur cette carte


<:accueil_site:> | <:info_contact:> | <:plan_site:> | [(|?{'',' '}) | <:icone_statistiques_visites:>
<:info_visites:>

<:icone_suivi_activite:> fr  <:icone_suivi_activite:>   <:icone_suivi_activite:>    ?    |    <:ecrire:titre_sites_syndiques:> OPML   ?

<:site_realise_avec_spip:> 2.1.13 + AHUNTSIC