La police tire sur des Tibétains fêtant l’anniversaire du Dalaï Lama

lundi 15 juillet 2013 par Rédaction

La police chinoise a ouvert le feu sur des Tibétains alors qu’ils célébraient le 78e anniversaire du Dalaï Lama, touchant au moins l’un d’entre eux à la tête et en blessant grièvement plusieurs autres, selon International Campaign for Tibet (ICT) et Phayul.
Les forces de sécurité sont intervenues le 6 juillet 2013 contre un groupe de Tibétains rassemblé dans le district de Tawu [1] [2], pour rendre hommage au chef spirituel en exil.
"La police chinoise a ouvert le feu sur la foule, touchant deux moines tibétains et blessant grièvement une dizaine d’autres", a précisé ICT, citant des sources locales et d’autres à l’étranger non identifiées.
Les deux moines, nommés Tashi Sonam et Ugyen Tashi, du monastère proche de Nyitso [3], ont été hospitalisés à Dartsedo [4], selon l’ONG.

Les policiers arrivés pour disperser le groupe ont commencé à tirer et à faire usage de gaz lacrymogènes "sans avertissement", a ajouté l’ONG, citant deux Tibétains en exil.
Pour sa part, le site d’information Phayul rapporte qu’un moine a essayé "de contourner les barrages de sécurité" mis en place par la police qui aurait alors ouvert le feu, touchant un moine à la tête.
Une vingtaine de personnes ont été interpellées après la fusillade, a rapporté ICT.
De leur côté, la police et le bureau des affaires religieuses de Tawu ont toutes deux affirmé à l’AFP "qu’il n’y a eu aucun incident de la sorte" dans le district.

La Chine avait démenti fin juin des informations évoquant un certain assouplissement de la position de Pékin envers le Dalaï Lama, dont le culte et les portraits restent interdits [5].

Depuis 2009, 119 Tibétains se sont suicidés par le feu [6], ou ont tenté de le faire, pour protester contre la tutelle de Pékin et la répression de leur religion et de leur culture.

Sources : AFP, International Campaign for Tibet, Phayul, 8 juillet 2013, et Phayul, 14 juillet 2013.

Pour protester contre ces actions de la police chinoise, l’association Etudiants pour un Tibet Libre organise une manifestation, appelant à se rassembler en face de l’Ambassade de Chine à Paris le mercredi 17 juillet 2013 de 16h à 19h.
Métro, ligne 9, station Alma Marceau

Vous avez apprécié cet article ? Faites-le suivre à vos amis intéressés par ce sujet !

Abonnez-vous à la Lettre d’informations de Tibet-info, ou retrouvez Tibet-info sur Facebook , Twitter ou par fil RSS.

[1] Tawu ou Dawu, ( རྟའུ་ en tibétain, Dàofú ou 道孚县 en chinois) est un Comté de la "Préfecture Autonome Tibétaine" de Kardzé, dans la région tibétaine du Kham, actuelle province chinoise du Sichuan.
Localiser Tawu (Dawu) sur cette carte.

[2] Tawu est également le lieu de l’immolation de Wangchen Dolma, le 06/06/2013. Voir l’article "Wangchen Dolma tente de s’immoler par le feu à Tawu le 11 juin 2013", du 17/06/2013.

[3] Le monastère de Nyitso (Nyitso Gompa) se situe dans la ville même de Tawu.
Localiser le monastère dans la ville de Tawu sur la carte ci-dessous.

[4] Dartsedo (དར་རྩེ་་མདོ་, Dhartsedo ou Dardo en tibétain, Kangding, 康定县 en chinois), autrefois appelé Tatsienlou, est le chef-lieu de la "Préfecture autonome tibétaine" de Kardzé.
Google Maps nomme de façon trompeuse Kangding "Garze" en raison de son rôle de Préfecture, mais un zoom plus avant indique bien Kangding (Kangding People’s Court, ...).
Localiser Dartsédo (Garze) sur cette carte.

[5] Voir l’article "Vénérer le Dalaï Lama comme chef religieux autorisé dans 2 provinces et au monastère de Ganden : une information peu fiable", du 30/06/2013.

[6] Voir l’article et la carte récapitulative des immolations.


<:accueil_site:> | <:info_contact:> | <:plan_site:> | [(|?{'',' '}) | <:icone_statistiques_visites:>
<:info_visites:>

<:icone_suivi_activite:> fr  <:icone_suivi_activite:>   <:icone_suivi_activite:>    ?    |    <:ecrire:titre_sites_syndiques:> OPML   ?

<:site_realise_avec_spip:> 2.1.13 + AHUNTSIC